Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Quels sont les objectifs des cabinets en 2022 ?

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Les cabinets ont été nombreux à dévoiler leur feuille de route pour 2022, en termes de recrutement, développement de nouvelles pratiques, déménagement ou aménagement des locaux, gestion des équipes, etc. Un peu de prospective pour connaître le visage des cabinets de demain.

« Après deux années riches en recrutements pour le bureau de Paris de BCLP, nous avons, pour 2022, plusieurs projets qui s’inscrivent dans la continuité de la stratégie initiée : faire de BCLP un des acteurs internationaux incontournables en France. Cela va se traduire par une poursuite du renforcement de nos équipes sur trois piliers : M&A, immobilier et contentieux. Une équipe M&A nous rejoindra en janvier et plusieurs discussions sont en cours avec des confrères en M&A et en IP/IT notamment. Nous souhaitons être 85 avocats à la fin de l’année 2022 et 100 en 2023. Nous allons déménager dans le 9e arrondissement de Paris courant janvier. Ce changement de décor est une nouvelle étape importante pour nos équipes : un lieu unique, des espaces collaboratifs démultipliés et un quartier dynamique en pleine mutation ».

Olivier Mesmin, co-managing partner, BCLP

« Fort d’un chiffre d’affaires supérieur à 100 M€, Allen & Overy Paris entend conforter en 2022 sa place d’acteur de premier plan du droit des affaires en déployant une expertise juridique full services, avec un focus particulier sur le droit bancaire, le corporate, le contentieux et les marchés de capitaux, ainsi que l’ESG. Le lancement de la cohorte 6 de notre incubateur Fuse, ainsi que notre déménagement rue François 1er (Paris 8e) seront l’occasion de continuer à innover afin de répondre aux défis de nos clients. Par ailleurs, les questions de diversité, d’équité et d’inclusion seront au cœur de nos priorités stratégiques à travers notamment le lancement de la bourse « Égalité des chances », le programme d’immersion « Premiers Pas », à destination des étudiants en droit, et des initiatives internes, comme l’allongement du congé paternité à six semaines ».

Hervé Ekué, managing partner, Allen & Overy

« Nouvelle année, nouveaux locaux !… King & Spalding débute 2022 dans un nouvel élan dû à l’emménagement à côté du parc Monceau. Fin février, nous quitterons, en effet, le cours Albert 1er pour nous installer sur la place Rio de Janeiro. La nouvelle structure, moderne et confortable, nous permettra d’avoir plus de place, plus de bureaux à occuper grâce à l’arrivée de nouvelles recrues. Après avoir renforcé notre équipe de droit pénal et affaires sensibles, nous sommes déterminés à continuer notre développement sur le marché, notamment en transactionnel. Beaucoup de nouveautés à la carte, qui commencent par la promotion simultanée, effective à compter du 1er janvier, de trois counsel : Anne Atlan, en contentieux, Agnès Bizard en arbitrage et Nora Djeraba, en projets-énergie ».

Vanessa Benichou, managing partner, King & Spalding

« Saul poursuit son objectif full services avec une offre dédiée au droit social (arrivée de Mouna Bouaziz en tant que counsel) et l’accélération du pôle restructuring. Le cabinet lancera un processus de recrutement supplémentaire de deux collaborateurs middle (transactionnel) et d’un associé fiscaliste. De même, le cabinet inscrira Victoire de Boisanger, counsel, au partnership et agrégera autour d’elle des jeunes talents corporate. 2022/2023 devrait donc permettre à la structure d’atteindre une vingtaine d’avocats. En fonction du climat sanitaire, le cabinet continuera à offrir à la jeune génération flexibilité (télétravail) et évènements innovants (Saul n’ Pepper, i.e. format d’1 h 30 où une personnalité extérieure présente à nos avocats un sujet qui lui est cher) ».

Benjamin Chouai, managing partner, Saul

« Après une période de réorganisation, puis de consolidation, nous sommes aujourd’hui revenus à notre niveau post 2017, que ce soit en nombre d’associés et collaborateurs, qu’en chiffre d’affaires et surtout en profitabilité. Notre stratégie, en 2022, est d’offrir à nos clients une offre full services autour d’un partnership renouvelé composé de personnalités partageant les mêmes valeurs et apportant des expertises complémentaires. Ainsi, quatre nouvelles équipes en deux ans et des recrutements qui se poursuivent, avec une nouvelle équipe en titrisation qui nous rejoindra Q1 2022 ». 

Philippe None, managing partner, Ashurst

« Notre cabinet poursuivra sa transition accélérée afin d’accompagner ses clients dans les mutations structurelles de leurs activités. Nous continuerons le déploiement de notre programme mondial, NRF Transform, et nous proposerons à nos clients de nouveaux outils, services et conseils innovants pour leur permettre de gagner en efficacité et en rentabilité. Dès le début 2022, une nouvelle offre de services en droit réglementaire bancaire et monétaire sera disponible à Paris. Au second semestre 2022, nous concrétiserons d’ambitieux projets immobiliers, afin d’accompagner notre croissance et la mise en place d’un modèle de travail purement hybride. Ces projets allieront des espaces de travail modernisés, favorisant la collaboration et les dernières technologies disponibles. Enfin, nous mettrons en place pour l’ensemble de nos collaborateurs une autre forme d’accompagnement au développement de carrière, plus agile et bien moins lourde que les traditionnelles évaluations annuelles ».

George Paterson, managing partner, Norton Rose Fulbright

« Après une année 2021 marquée par une très forte activité dans toutes les lignes de services de Lamartine Conseil et par la fusion opérationnelle des équipes, le temps est désormais à la consolidation des expertises sur le plan humain. En premier lieu, le cabinet procèdera à des recrutements ciblés dans ses différents bureaux, notamment en corporate et en droit économique. Il poursuivra le travail engagé par son comité ad hoc sur le plan du développement des collaborateurs, la cooptation de Philippe Barouch en corporate à Paris au 1er janvier 2022 en étant le meilleur exemple. Enfin, les actions autour du bien vivre ensemble, dans les bureaux, plébiscitées par les équipes, seront à nouveau privilégiées (sport en entreprise, séminaires internes, moments de convivialité réguliers, etc.) »,

Olivier Renault, managing partner, Lamartine Conseil

« Notre cabinet a toujours été aux côtés de ceux qui innovent et se transforment. Nos activités et équipes vont continuer de se déployer sur les sujets de décarbonation sur lesquels nous avons produit un rapport en coopération avec The Economist, les fintechs, ou encore les questions juridiques que suscite l’émergence du metaverse. Dans cette logique d’appréhender tous les sujets liés aux grands enjeux globaux, nous allons également renforcer nos équipes en énergie et environnement. Nous souhaitons aussi embarquer l’équipe dans une dynamique collective fondée sur l’engagement et la responsabilité. Ce seront les deux piliers de l’action de la centaine de professionnels du bureau de Paris en 2022, qui s’incarnera notamment dans une stratégie RSE exigeante. En 2022, nous souhaitons être plus encore des « avocats dans la (smart) cité ».

Catherine Olive, co-managing partner, Osborne Clarke

« L’année 2022, pour Aramis, c’est d’abord un cap symbolique franchi avec enthousiasme et détermination : celui de nos 15 ans. Ce cap coïncide avec un autre passage de seuil : celui des 50 professionnels réunis au sein de notre cabinet. C’est ensuite l’année de la première promotion interne à l’association : David Roche, collaborateur du cabinet depuis 10 ans devient en effet le 2e associé de l’équipe IP/IT animée par Benjamin May, cofondateur du cabinet. En parallèle, nous complétons notre offre de services avec la recherche, tout juste lancée, d’une nouvelle équipe en immobilier. C’est le premier projet de 2022, il y en aura d’autres car nous sommes toujours aussi ambitieux pour nos équipes et nos clients, toujours aussi agiles pour nous adapter et saisir les opportunités de marché et toujours pleins d’énergie pour construire ensemble ! ».

Raphaël Mellerio, associé gérant, Aramis

« Talents, croissance et engagement : tels sont les principaux objectifs de notre cabinet pour 2022, qui traduisent, au fond, l’ADN même de Baker McKenzie. Nos équipes sont la clé de notre réussite et de notre attractivité. Notre priorité reste d’attirer et de fidéliser les meilleurs avocats en leur proposant des parcours clairs et engageants, en leur offrant des perspectives, notamment d’association. Nous poursuivrons la croissance de nos activités transactionnelles et fiscales tout en affirmant le caractère pluridisciplinaire du cabinet, pour servir aux mieux nos clients. Nous continuerons de renforcer nos engagements en faveur de la RSE, notamment en matière d’inclusion et de diversité. Cela se traduit aussi par la mise en place d’un board RSE, d’un partenariat avec l’École de droit de Sciences Po et d’une politique green volontariste et novatrice ».

Éric Lasry, managing partner, Baker McKenzie

« L’objectif est d’atteindre, à 5 ans, une taille d’environ 100 avocats, soit doubler le nombre actuel d’avocats pour devenir un acteur de référence sur le marché parisien avec des axes de développement ambitieux et bien identifiés, dont notamment une forte pratique en PE et M&A pour les grands corporates en juridique et fiscal ; la création d’une pratique droit pénal des affaires/ conformité/enquêtes internes afin de faire écho à une pratique déjà bien installée au sein de Squire Patton Boggs aux US et à Londres et pour pouvoir accompagner des grands clients français ; le renforcement de la pratique concurrence/antitrust depuis Paris en lien étroit avec le bureau de Bruxelles ; l’établissement d’une pratique real estate ; et la consolidation de la pratique arbitrage et contentieux droit des affaires ».

Carole Sportes, managing partner, Squire Patton Boggs

« Notre stratégie de recrutement dynamique va se poursuivre en 2022, de même que la promotion des talents en interne. L’aménagement de nos locaux en est logiquement impacté. Ainsi, après l’extension de nos locaux parisiens en 2021, des travaux de rénovation d’ampleur sont en cours dans nos bureaux lyonnais. Nous nous efforçons de créer au cabinet un climat propice à l’épanouissement personnel de chacun et cela demeure au cœur de notre projet d’entreprise pour 2022. ».

Henri-Louis Delsol, co-managing partner, Delsol Avocats

« Pour accompagner notre dynamisme illustré par un chiffre d’affaires en hausse de plus de 30 % – à périmètre constant d’associés – et l’intégration réussie de nouvelles équipes nous ayant rejoints en 2020, nous envisageons d’autres recrutements latéraux pour renforcer notre offre transactionnelle, et aurons également un nouvel associé en charge de la pratique droit public et environnement à Paris. Nous avons anticipé cette croissance en prenant des locaux supplémentaires dès le milieu d’année 2021, permettant de proposer à nos clients et à nos équipes de nouveaux espaces de travail et de réception. Notre développement en 2022 s’appuiera notamment sur l’alliance de nos compétences locales à la force de frappe de nos 29 bureaux à l’international, mais également sur l’intégration à notre offre de solutions innovantes développées par nos différentes équipes dédiées ».

Natasha Tardif, managing partner, Reed Smith

« En 2022, nous placerons au cœur de nos actions notre mission « créer ensemble de nouveaux équilibres » et nos valeurs « engagement, ouverture, collectif », issues d’une réflexion interne collective. La mise en œuvre de notre politique RSE en est l’une des traductions concrètes. Nous allons continuer à déployer notre plan stratégique initié il y a trois ans et les chantiers qui sont pour nous prioritaires en 2022, à la suite de la crise sanitaire, parmi lesquels on retrouve notamment la poursuite de notre trans- formation digitale, l’évolution des modes de travail dans des locaux repensés, l’ancrage d’une culture d’entreprise et la fidélisation des talents ».

Sidonie Fraiche-Dupeyrat, présidente, LPA-CGR avocats

« Pour, 2022, l’objectif est d’atteindre, en France, une taille d’environ 50 avocats dotés d’une fibre entrepreneuriale et d’un véritable esprit d’équipe, répartis entre Paris, Nantes, Lyon, Bordeaux, afin de confirmer la position de Squair en tant qu’acteur incontournable des cabinets d’avocats innovants en France ».

Olivier Lopez, managing partner, Squair

« En 2022, nous souhaitons continuer à privilégier la satisfaction de nos clients qui sont notre raison d’être, veiller à la satisfaction de nos équipes qui sont notre principal actif, favoriser une croissance constante, saine et maîtrisée – pas de taille critique prédéfinie, mais privilégier l’ouverture d’esprit et l’investissement dans les pratiques à forte valeur ajoutée et dans l’innovation – et poursuivre le renforcement de notre image de marque à la hauteur de la qualité de nos services. Hogan Lovells Paris est devenu incontournable sur le marché français – la performance et la bonne humeur continueront à guider notre ascension... ».

Xenia Legendre, managing partner, cabinet Hogan Lovells

« L’objectif de 2022 sera de renforcer les moyens déjà mis en œuvre qui ont permis au cabinet de connaître une croissance forte en 2021, à savoir investir dans la qualité des équipes et dans la qualité du service rendu aux clients. Investissement dans les équipes, cela signifie l’intégration de nouveaux collaborateurs de haut niveau et le recrutement d’associés externes ayant une activité significative dans les domaines que nous ne couvrons pas encore, en droit de l’environnement et droit des assurances notamment. Ces efforts visent également nos équipes actuelles et auront pour objet l’amélioration de leurs conditions d’exercice (revalorisation financière et mise en place de conditions optimales de travail de télétravail). Améliorer la qualité des services rendus aux clients implique des investissements technologiques et digitaux, le développement des efforts en knowledge management et la multiplication des formations internes ».

Conseil de gérance du cabinet UGGC Avocats

« Il s'agit principalement de conforter l'installation du cabinet à Paris, en complétant l'offre pour devenir un bureau full services à l'instar des autres bureaux de la firme. Cela passe par le recrutement d'équipes dans des matières qui génèrent des synergies importantes avec les équipes existantes (fiscal, IT et procédures collectives) et l'étoffement de nos équipes en social (2 counsels / 4 avocats) et en corporate (4 associés / 8 avocats et paralegals), avec un focus private equity / venture pour cette dernière. Tout cela, en portant une attention particulière sur la création d'équipes qui souhaitent travailler ensemble et en équipes ».

Rémy Blain, head of Paris office, Addleshaw Goddard

« Dans la continuité de la forte croissance de son bureau parisien depuis quelques années, Gibson Dunn reste à l’affut de nouvelles opportunités d’expansion, que ce soit par l’ajout de nouvelles pratiques ou l’accroissement de ses pratiques existantes. Cela pourrait concerner notamment la pratique technologie et innovation, à l’heure où nos clients manifestent des besoins accrus en la matière, mais également nos pratiques corporate/M&A, infrastructure et immobilier, afin d’accompagner l’arrivée récente à Londres d’équipes très reconnues dans ces domaines. Les synergies avec les équipes parisiennes devraient nous permettre d’élargir de manière significative notre activité dans ces domaines ».

Amanda Bevan-de Bernède, associée co-responsable du bureau de Paris, Gibson Dunn

« Mazars Société d’Avocats va accélérer son développement au cours des 3 prochaines années, avec pour objectif le doublement de notre chiffre d’affaires à 40 M€ et une forte croissance des équipes, tant à Paris qu’en régions, à travers la promotion interne de nos talents vers l’association et l’adjonction d’équipes pour étendre nos expertises fiscales, juridiques et sociales. Nous prévoyons notamment d’investir pour compléter notre offre de services, notamment dans l’ESR et les nouvelles technologies, tant en fiscalité qu’en juridique ».

Yves-Charles Zimmermann, associé en charge de Mazars Société d’avocats

« Pour 2022, nous souhaitons continuer le développement de notre activité en corporate, restructuring, bancaire et grands projets initiés début 2021, mais aussi en IP/IT et fiscal avec l’arrivée récente d’Emmanuel Ronco et de Philippe de Guyenro. Notre ambition est également de mettre, depuis la France, à la disposition de nos clients, une plateforme internationale intégrée couvrant 74 bureaux dans 35 juridictions, en s’appuyant sur des outils informatiques innovants et sur nos expertises sectorielles reconnues notamment en matière d’énergie, de services financiers et de TMT. Notre ambition est également de favoriser un environnement de travail hybride et innovant ».

Remi Kleiman, managing partner, Eversheds

« En 2022, plus que jamais, nous concentrerons nos efforts sur les transitions économiques, numériques, écologiques et sociétales. Et nous nous l’appliquerons à nous-mêmes, en continuant de faciliter le télétravail pour les personnes qui le souhaitent, au bénéfice de l’efficacité et du bien-être de chacun, et en poursuivant notre investissement dans la digitalisation du droit. Nous accompagnerons les entreprises dans le mouvement de relocalisation des économies, qui se dessine depuis la crise sanitaire, ainsi que dans leurs projets d’investissements, toujours plus nombreux, en Afrique et au Moyen-Orient. Nous les conseillerons dans leurs opérations de fusions & acquisitions et de financement, après une année record en la matière dans le monde. Enfin, plus que jamais, nous sommes investis sur le contentieux des affaires, devant les tribunaux arbitraux et étatiques, qui est une composante clef de la stratégie de nos clients ».

Louis de Gaulle, président, De Gaulle Fleurance & Associés

« Au-delà de capitaliser sur nos expertises historiques, telles que l’IP, l’IT et la data, il s’agit aujourd’hui de promouvoir notre approche sectorielle multidisciplinaire plus particulièrement autour du tech & comms, life sciences et des projets énergie & infrastructures. L’étendue de nos expertises en corporate transactionnel autour de nos practices phares en est l’outil principal. Enfin, nous conserverons une ligne directrice, très importante pour nous : la pérennisation de nos actions en termes de diversité & inclusion et de RSE, des valeurs fondamentales pour le cabinet, mais aussi pour nos clients ».

Emmanuelle Porte, co-managing partner, Bird & Bird

« L’année 2021 s’est illustrée par une stratégie de renforcement de certaines pratiques, à la suite de l’arrivée d’équipes en restructuring et réglementaire pharmaceutique/santé qui ont participé à la réalisation d’une très belle année pour le bureau de Paris. Nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée de développer encore davantage nos domaines d’expertise transactionnelle, réglementaire et contentieuse. En 2022, nous poursuivrons nos efforts en ligne avec les priorités stratégiques de la firme : cultiver les points forts des pratiques existantes afin d’asseoir une compétitivité sur les dossiers les plus complexes ; exploiter au maximum les ressources et l'expertise du cabinet au niveau mondial au bénéfice de nos clients ; et maintenir notre objectif de devenir le meilleur cabinet d'avocats au monde. L’humain sera, plus que jamais, au cœur de nos engagements avec pour ambition d’attirer et faire progresser les talents les plus brillants du marché, tout en favorisant un environnement innovant et inclusif pour tous ».

Olivia Rauch-Ravisé, office managing partner, Latham & Watkins

« Croissance, agilité et digitalisation seront les maîtres-mots pour Simmons & Simmons Paris en 2022. Nous souhaitons que cette année confirme à la fois le dynamisme et le virage digital qui sont devenus les marqueurs du cabinet depuis plusieurs années maintenant. Nous devrions ainsi accueillir de nouveaux associés en latéral, afin de compléter certaines expertises sectorielles, tout en élargissant notre palette de compétences. Nous avons également pour objectifs de promouvoir nos talents en interne, pour renforcer certaines équipes, et d’étoffer les services proposés par notre équipe intégrée d’ingénieurs juridiques, Simmons Wavelength, afin d’accompagner nos clients dans leurs défis juridiques complexes mais aussi dans la transformation de leur business ».

Par le cabinet Simmons & Simmons

« Notre ambition est de continuer à renforcer la collaboration avec nos clients dont les attentes sont de plus en plus complexes et diverses. Nous devons sans cesse nous adapter pour répondre à leurs nouveaux enjeux et, pour cela, nous avons notamment décidé d’accélérer notre transformation digitale. Avec la crise sanitaire, nos méthodes de travail se sont profondément digitalisées et celles de nos clients également. Nous entendons désormais pérenniser nos meilleures pratiques car nous sommes convaincus qu'elles sont facteurs de performance et d'attractivité pour les talents. Avec l'arrivée de Frédéric Levaux, chief digital officer, les chantiers ambitieux se multiplient : mise à jour des outils, data protection, intégration de solutions innovantes et plus adaptées aux besoins de nos clients, afin de renforcer notre proposition de valeur ».

Jean-François Levraud, managing partner, Gide Loyrette Nouel

« À l’aube du 50e anniversaire de notre présence à Paris en 2023 et forts de 170 avocats dont 32 associés, notre objectif est de continuer à accompagner nos clients, avec pragmatisme, créativité et agilité, sur l’ensemble de leurs problématiques juridiques les plus complexes en France et à l’international. Ceci en particulier dans les secteurs dans lesquels nous offrons une expertise pointue (énergie et infrastructure, institutions financières et financial sponsors, santé et technologie) et sur leurs enjeux clés, comme les critères ESG par exemple. Pour ce faire, nous continuerons à accorder, en 2022, une attention spécifique au développement de nos talents existants et à notre capacité à en attirer de nouveaux, après une année 2021 dynamique marquée par l’élection de 3 associés, 6 counsels et l’arrivée de Florent Mazeron en qualité d’associé. La promotion de l’innovation et le renforcement de nos initiatives en matière de diversité et d’inclusion et de RSE font également partie de nos priorités, étant au cœur des préoccupations de nos clients ».

Bertrand Andriani, managing partner, Linklaters

« 2022 est une année particulière pour le cabinet Bignon Lebray puisque nous allons célébrer nos 40 ans. Les perspectives de l’année sont alignées sur notre stratégie de positionnement, continuer d’inscrire Bignon Lebray comme un acteur majeur des cabinets d’avocats d’affaires full services, présent à Paris et dans les grandes métropoles régionales. Pour accompagner le développement de nos bureaux, nous renforçons nos équipes, tant par la croissance interne qu’externe. À l’international, nous poursuivons notre implication au sein du réseau Méritas. Enfin, en 2022, nous intensifierons particulièrement nos actions RSE, en améliorant nos pratiques environnementales et en nous impliquant auprès d’Espérances Banlieues dans lutte contre les inégalités scolaires et culturelles ».

Par Jacques Goyet, président du directoire, Bignon Lebray

« Notre objectif collectif, pour 2022, est de renforcer notre positionnement de cabinet de premier rang sur le marché français et poursuivre sa forte dynamique de croissance (près de 200 avocats aujourd’hui), qui s’est traduite, en 2021, par le renforcement de nos équipes M&A, private equity, concurrence et projets. Nous allons continuer à capitaliser sur ce qui fait notre singularité : la multidisciplinarité de notre expertise, la qualité de nos avocats et notre empreinte internationale, afin d’accompagner nos clients sur les dossiers les plus techniques et innovants de nos marchés. Investir dans nos talents est également une de nos priorités, comme en témoigne la promotion des 5 nouveaux associés et 7 nouveaux counsels au 1er janvier 2022. 2022 sera encore une fois une année où l’engagement collectif et la capacité d’adaptation de nos équipes seront des atouts majeurs pour notre cabinet ».

Guillaume Vallat, executive partner, White & Case


 

17e biennale du Palais Salon

- 414 vues

La 17e édition de la biennale du Palais Salon se tiendra du 24 au 28 janvier 2022, dans la salle haute de la bibliothèque de l’Ordre....

REPLAY ▶ RSE : Dominer les risques

- 459 vues

Cinquième épisode de notre Conférence Risques 2021 - Prévention des risques psycho-sociaux, qualité de vie au travail,...

46e colloque de Droit & Commerce

- 434 vues

Le colloque annuel de l’association Droit & Commerce se tiendra, à Deauville, le vendredi 25 mars 2022 après-midi et le samedi...

Squair accueille deux associés

- 460 vues

Squair accueille Renée Kaddouch, pour accélérer le développement de son Asian desk et Romain Olivares pour lancer la pratique...

Schapira Associés promeut

- 484 vues

Schapira Associés annonce la cooptation de Dimitri Grémont en qualité d’associé.

FLBL accueille Aude Guyon

- 451 vues

Aude Guyon rejoint Fiducial Legal by Lamy, pour prendre la responsabilité du département concurrence, distribution et investissements étrangers,...

Création d’Allégorie Avocats

- 472 vues

Aurore Trouillet et Guillaume Mezache fondent le cabinet Allégorie Avocats, spécialisé en droit des affaires et fiscalité patrimoniale.

Herald coopte Jérémy Cardenas

- 452 vues

Herald annonce la cooptation de Jérémy Cardenas en qualité d’associé au sein de l’équipe IP/IT.

17e biennale du Palais Salon

- 414 vues

La 17e édition de la biennale du Palais Salon se tiendra du 24 au 28 janvier 2022, dans la salle haute de la bibliothèque de l’Ordre....

46e colloque de Droit & Commerce

- 434 vues

Le colloque annuel de l’association Droit & Commerce se tiendra, à Deauville, le vendredi 25 mars 2022 après-midi et le samedi...

Ouverture du site de la PFUE

- 507 vues

La France a pris la présidence de l’Union européenne, depuis le 1er janvier 2022, jusqu’au 30 juin.

Rapport AMF

- 738 vues

L’AMF publie son rapport annuel sur le gouvernement d’entreprise et la rémunération des dirigeants des sociétés...

Rapport SPAC du Club des juristes

- 778 vues

Le Club des Juristes annonce la publication d’un rapport, intitulé Paris : place financière en première ligne pour les SPAC....

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne