Accès Rapide
S'identifier

Périodes inédites ! Faites travailler votre cerveau adaptatif pour affronter le complexe et l’inconnu ! (deuxième volet)

Par Virginie Jubault, Avocom

Dans ces périodes incertaines où l’ensemble de nos certitudes et routines sont mises en question, il est essentiel de basculer du cerveau automatique au cerveau adaptatif.

Mon précèdent article « Aide à la prise de décision complexe. Comment changer d’état d’esprit » décrivait schématiquement le fonctionnement du cerveau, qui pour chaque situation/décision, reçoit, traite et restitue des informations. A chacune de ces trois étapes, le cerveau a quatre options : deux automatiques et deux adaptatives :

  • Routine / Curiosité
  • Persévérance / Souplesse
  • Simplification / Nuance
  • Certitude / Relativité
  • Empirisme / Réflexion
  • Image sociale / Opinion personnelle

L’absence de bascule du Mode Mental Automatique vers le Mode Adaptatif dans une situation complexe, nouvelle et/ ou non maitrisée, déclenche le stress, ce qui confirme de nombreuses études de psychologie cognitive.

Changer d’état émotionnel ou d’état d’esprit, c’est donc remettre en cohérence ses pensées ou adopter un autre comportement tout comme changer de pensée c’est changer d’état émotionnel et de comportement.

Mais comment exercer cette bascule ? Voici quelques questions proposées pour s’efforcer de regarder les évènements qui se présentent avec un regard nouveau et se brancher sur son mode adaptatif !

Eveiller sa curiosité  :

  • Qu’est ce qu’il y a d’intéressant dans cette situation ?
  • Comment puis-je explorer cette période inédite ?
  • Comment vais-je inventer des nouveaux modes de fonctionnement dans mon travail ? Dans mon rapport avec mon entourage ?
  • Qu’est-ce que cette situation m’apprend sur moi ? Comment je réagis ?

L’assouplir, l’adapter :

  • Face à cette situation chaotique, que puis- je faire ?
  • Que se passe-t-il maintenant alors que je ne contrôle pas la situation ?
  • Qu’est ce qui me dérange dans cette hypothèse ?
  • Et si je l’acceptais ? Comme un état de fait ? Comme une donne à intégrer pour vivre et aborder la vie autrement ?

Nuancer :

  • Cette situation, très éprouvante pour nombreux d’entre nous, notamment pour nos courageux soignants…et les malades, a-t-elle des avantages ?
  • N’est-elle pas une bonne raison pour redonner du sens à la/sa vie ? à son travail ? à la façon de le pratiquer ? A repenser l’essentiel de l’important ?
  • N’y a-t-il pas toujours un versant positif au négatif ? Lumineux à l’obscurité ?

Relativiser :

  • Quel sera mon avis dans six mois, dans un an quand la crise sera derrière moi ?
  • Quels seront les cotés positifs que cette crise sanitaire aura apportée au monde ? à moi ?
  • Si je n’étais pas impliqué(e) dans la situation, mais qu’elle était restée en Chine, qu’en aurais-je pensé ?

Réfléchir en toute logique :

  • Quels éléments nous semblent expliquer la situation ?
  • Quelles autres conséquences peut-on prévoir ?
  • Quels pourraient être les effets à court et long terme ?
  • Et si je réfléchissais ?

Etablir son opinion personnelle :

  • Quelle est vraiment mon opinion personnelle ?
  • Qu’est ce que cette crise me donne envie de changer dans ma vie ?
  • Quel nouveau regard j’adopterai face à ces problèmes devenus si infimes aujourd’hui au regard de la vie ? de difficultés financières conséquentes ?
  • Qu’est ce qui est vraiment important pour moi ?

*L’A.N.C (Approche Neurocognitive et Comportementale / Institute Of NeuroCognitivism) apporte un éclairage sur les différents modes de fonctionnement de notre cerveau.

Elle consiste à identifier, en amont du vécu psychologique d’une situation, la cohérence dans l’utilisation des mécanismes cérébraux face à une situation nouvelle ou difficile, et à faire les exercices adéquats pour traiter, de manière précise, durable et personnalisée, la source de cette difficulté.

Pour ce faire, l’A.N.C offre des outils pour révéler et mobiliser à bon escient nos ressources internes.

Elle propose des méthodes pour mieux communiquer et favoriser un changement de comportement, chaque fois que cela est possible. Elle permet, en effet, de distinguer ce que l’on peut traiter, régler, de ce que l’on peut simplement gérer, et non modifier la gestion des modes mentaux que je commence à relater dans cet article et l’ensemble de techniques de l’A.N.C  développées et mise en œuvre pour passer plus facilement du Mode Mental Automatique au Mode Mental Adaptatif. 

Elles favorisent l’adaptation, l’innovation et la sérénité, notamment en situation ou prises de décisions difficiles (complexe, inconnue et non maîtrisée).

abonnez-vous
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format